Plus qu'un séjour, une expérience inoubliable

Promo Noel
 
A découvrir : le carnet de Julia

 

Evénements     -     Gastronomie     -     Art & Culture     -     Golf     -     Shopping 

jeudi, 29 juin 2017 16:21

Vosne-Romanée, un petit coin de paradis bourguignon

Vosne Romanée - Romanée Conti Vosne Romanée - Romanée Conti

7 Grands crus et 14 Premiers Crus dans ce coin de Bourgogne
7 Grands Crus and 14 Premiers Crus in this area in Burgundy

 

  Vous aimez le vin ? moi aussi je l'avoue et je ne résiste pas à vous présenter ce petit coin de paradis...
« La perle de la Côte... » C’est ainsi que Gaston Roupnel, historien originaire de Bourgogne, désigna Vosne-Romanée. Vosne-Romanée, c’est tout d’abord une histoire : celle d’un petit village répertorié sous le nom de Vaona au VIIème siècle ; celle, ensuite, qui sera le point de départ de sa réputation d’aujourd’hui puisque ce sont les moines de Saint-Vivant et ceux de Cîteaux qui, au XVème siècle, y planteront les premiers pieds de Pinot Noir ; mais ce sont surtout les XVIII et XIXème siècles qui vont décider du sort de cette commune qu’on nommait jusqu’alors Vosne, tout simplement : en 1760 arrive Louis-Ferdinand de Bourbon, prince de Conti, qui fait l’acquisition d’une parcelle de Grand Cru du village, une parcelle de...Romanée. La célèbre « Romanée-Conti » est née, et ce vin, qui deviendra mythique, anoblira le village viticole tout entier. En 1866 l’empereur Napoléon III va lui donner définitivement un nom. En effet, un décret impérial du 11 avril 1866 autorise les communes viticoles de la Côte à ajouter à leur nom celui du plus grand cru. « Romanée » viendra donc tout naturellement s’ajouter à « Vosne » : Vosne-Romanée est enfin baptisée. « ...Au milieu du collier bourguignon. » Gaston Roupnel, dans son ouvrage intitulé La Bourgogne (1936), file la métaphore pour évoquer Vosne-Romanée, cette « perle du milieu », placée il est vrai à équidistance des deux grands centres d’intérêt touristiques et patrimoniaux que constituent Dijon et Beaune ( à 20 km de part et d’autre du village). Pour le promeneur, Vosne paraît une halte idéale au cœur de la « Côte d’Or » des vins, reliant deux autres « perles » entre elles : Nuits-Saint-Georges au sud et Vougeot en remontant sur le nord. Les « Climats » de Bourgogne à Vosne-Romanée Un « climat » est un terme utilisé en Bourgogne pour désigner une parcelle viticole produisant un type de vin bien déterminé. À Vosne-Romanée, les climats s’échelonnent selon quatre catégories qualitatives : les appellations régionales Bourgogne, puis celles de Vosne-Romanée Village, suivies des Premiers Crus et enfin des Grands Crus. En Bourgogne, les parcelles de Grands Crus représentent 1,5 % de la production totale ; ce qui fait la particularité et la renommée de Vosne-Romanée est que, sur les 226 hectares viticoles de la commune, les Grands Crus totalisent... 72 hectares, ce qui correspond à 32 % de la production comme le Richebourg, la Romanée, la Romanée-Conti, la Romanée-Saint-Vivant, la Tâche, la Grande Rue, et en périphérie les Échezeaux et Grands-Échezeaux qui sont tous des Grands Crus ainsi que les 14 climats classés Premiers Crus, les Beaumonts, les Malconsorts, les Suchots, etc. « La perle de la Côte... » C’est ainsi que Gaston Roupnel, historien originaire de Bourgogne, désigna Vosne-Romanée. Vosne-Romanée, c’est tout d’abord une histoire : celle d’un petit village répertorié sous le nom de Vaona au VIIème siècle ; celle, ensuite, qui sera le point de départ de sa réputation d’aujourd’hui puisque ce sont les moines de Saint-Vivant et ceux de Cîteaux qui, au XVème siècle, y planteront les premiers pieds de Pinot Noir ; mais ce sont surtout les XVIII et XIXème siècles qui vont décider du sort de cette commune qu’on nommait jusqu’alors Vosne, tout simplement : en 1760 arrive Louis-Ferdinand de Bourbon, prince de Conti, qui fait l’acquisition d’une parcelle de Grand Cru du village, une parcelle de...Romanée. La célèbre « Romanée-Conti » est née, et ce vin, qui deviendra mythique, anoblira le village viticole tout entier. En 1866 l’empereur Napoléon III va lui donner définitivement un nom. En effet, un décret impérial du 11 avril 1866 autorise les communes viticoles de la Côte à ajouter à leur nom celui du plus grand cru. « Romanée » viendra donc tout naturellement s’ajouter à « Vosne » : Vosne-Romanée est enfin baptisée. « ...Au milieu du collier bourguignon. » Gaston Roupnel, dans son ouvrage intitulé La Bourgogne (1936), file la métaphore pour évoquer Vosne-Romanée, cette « perle du milieu », placée il est vrai à équidistance des deux grands centres d’intérêt touristiques et patrimoniaux que constituent Dijon et Beaune ( à 20 km de part et d’autre du village). Pour le promeneur, Vosne paraît une halte idéale au cœur de la « Côte d’Or » des vins, reliant deux autres « perles » entre elles : Nuits-Saint-Georges au sud et Vougeot en remontant sur le nord. Les « Climats » de Bourgogne à Vosne-Romanée Un « climat » est un terme utilisé en Bourgogne pour désigner une parcelle viticole produisant un type de vin bien déterminé. À Vosne-Romanée, les climats s’échelonnent selon quatre catégories qualitatives : les appellations régionales Bourgogne, puis celles de Vosne-Romanée Village, suivies des Premiers Crus et enfin des Grands Crus. En Bourgogne, les parcelles de Grands Crus représentent 1,5 % de la production totale ; ce qui fait la particularité et la renommée de Vosne-Romanée est que, sur les 226 hectares viticoles de la commune, les Grands Crus totalisent... 72 hectares, ce qui correspond à 32 % de la production comme le Richebourg, la Romanée, la Romanée-Conti, la Romanée-Saint-Vivant, la Tâche, la Grande Rue, et en périphérie les Échezeaux et Grands-Échezeaux qui sont tous des Grands Crus ainsi que les 14 climats classés Premiers Crus, les Beaumonts, les Malconsorts, les Suchots, etc. Les vins de ce domaine prestigieux comptent parmi les plus chers du monde, avec en vedette la fameuse Romanée-Conti qui ne se produit qu’à 6000 bouteilles par récolte environ. Ainsi, l’une des particularités du domaine de la Romanée-Conti est de vendre son vin par assortiment en caisses bois caissettes, où l’on trouve une seule et unique bouteille de Romanée-Conti, panachée avec d’autres issues des Grands Crus précédemment cités. Centres d’intérêt du village de Vosne-Romanée La dégustation et la descente de cave sont parmi les activités les plus recherchées à Vosne-Romanée, cela va sans dire. Mais pour le promeneur, d’autres richesses sont offertes par ce petit village d’un peu plus de 400 habitants. L'église Saint-Martin renferme des éléments classés au titre des monuments historiques : de beaux lambris du XVIIIème, provenant de la salle des chapitres de l'abbaye de Cîteaux, et qui auraient été apportés à Vosne par Dom Trouvé (dernier prieur de Cîteaux), ainsi qu’une cloche de 1740. Il existe de nombreuses belles maisons chargées d'histoire: le château, propriété de la famille Liger-Belair, non loin de l’église ; le vendangeoir des moines de Saint-Vivant ; une maison à galerie située rue Sainte-Barbe, dite « maison romane », du début du XVIème ; un ancien rendez-vous de chasse des ducs de Bourgogne ; la maison de Judes Legrand maréchal de camp de Napoléon ; la maison d' Etienne Camuzet, député de la Côte d'Or; la maison de Barthélémy Trouvé conseiller du Roi au Parlement de Bourgogne ; la cabotte, née du projet Hercule, plus en hauteur sur le coteau des Barreaux… Pour le dégustateur « Il n’y a pas de vin commun à Vosne », dira Courtépée au XVIIIème siècle. La richesse du Vosne-Romanée vient du Pinot Noir, un cépage qui donne au vin de Bourgogne sa typicité et sa complexité. Le Pinot noir est un cépage rouge ne s’accommodant pas avec n’importe quel sol, et relativement exigeant avec les conditions climatiques : il lui faut un climat relativement frais et tempéré comme celui de Bourgogne pour donner le meilleur de lui-même. La robe des vins de Vosne-Romanée est rouge vermeil, et tire avec l’âge sur le rubis ou le grenat. Une fois vinifié et élevé en fûts de chêne, ce cépage donne des vins d’une très grande finesse, au tanins doux et avec une vaste palette aromatique selon son avancée : portant sur le fruit rouge (fraise, framboise, cassis, cerise), vous lui trouverez également des nuances végétales (foin frais, notes légères de sous-bois, champignon) ou animales (cuir, gibier, viande) et des notes de pain grillé ou vanillées qui varient en fonction des caractéristiques de l’élevage en fûts.

Visite des caves

Golfs autour de...
Hôtels autour de...

  Do you like wine? I confess, I love it and I can not resist to present you this little corner of paradise ...
"The Pearl of the Côte ..." was the name Gaston Roupnel, a historian from Burgundy, gave to Vosne-Romanée. Vosne-Romanée, it is at first a story: that of a small village listed under the name of Vaona in the 7th century; That, afterwards, which will be the starting point of his reputation today, since it was the monks of Saint-Vivant and those of Cîteaux who in the fifteenth century planted the first vine of Pinot Noir; But it was above all the eighteenth and nineteenth centuries that decided the future of this city, which until then had been called Vosne. In 1760 Louis-Ferdinand de Bourbon, prince of Conti, bought a piece of land of Grand Cru of the village, a piece of ... Romanée. The famous "Romanée-Conti" was born, and this wine, which will become mythical, will ennoble the entire wine village. In 1866 the Emperor Napoleon III will definitively give it a name. Indeed, an imperial decree of 11 April 1866 authorizes the wine-producing communes of the Côte to add to their name that of the finest cru. "Romanée" will therefore come naturally to add to "Vosne": Vosne-Romanée is finally baptized. "... In the middle of the Burgundian necklace.» Gaston Roupnel, in his work entitled Burgundy (1936), spells the metaphor to evoke Vosne-Romanée, the "pearl of the middle", placed just between Dijon and Beaune (20 km from each side of the village). For the walker, Vosne is an ideal stopover in the heart of the "Côte d'Or" of wines, linking two other "pearls" between them: Nuits-Saint-Georges in the south and Vougeot in the north. The "Climats" from Burgundy at Vosne-Romanée. A "climat" is a term used in Burgundy to designate a vineyard that produces a specific type of wine. In Vosne-Romanée, the climats are divided into four qualitative categories: Burgundy regional appellations, then Vosne-Romanée Village, followed by Premiers Crus and finally Grands Crus. In Burgundy, plots of Grands Crus represent 1.5% of total production; What makes Vosne-Romanée famous is that of the 226 hectares of wine in the commune, Grands Crus total ... 72 hectares, which corresponds to 32% of production such as the Richebourg, Romanée, The Romanée-Conti, the Romanée-Saint-Vivant, the Task, the Grande Rue, and on the outskirts the Échezeaux and Grands-Échezeaux which are all Grands Crus. The 14 climates classified Premiers Crus, Beaumonts, Malconsorts, Suchots, etc. "The Pearl of the Côte ..." was the name Gaston Roupnel, a historian from Burgundy, gave to Vosne-Romanée. Vosne-Romanée, it is at first a story: that of a small village listed under the name of Vaona in the 7th century; That, afterwards, which will be the starting point of his reputation today, since it was the monks of Saint-Vivant and those of Cîteaux who in the fifteenth century planted the first vine of Pinot Noir; But it was above all the eighteenth and nineteenth centuries that decided the future of this city, which until then had been called Vosne. In 1760 Louis-Ferdinand de Bourbon, prince of Conti, bought a piece of land of Grand Cru of the village, a piece of ... Romanée. The famous "Romanée-Conti" was born, and this wine, which will become mythical, will ennoble the entire wine village. In 1866 the Emperor Napoleon III will definitively give it a name. Indeed, an imperial decree of 11 April 1866 authorizes the wine-producing communes of the Côte to add to their name that of the finest cru. "Romanée" will therefore come naturally to add to "Vosne": Vosne-Romanée is finally baptized. "... In the middle of the Burgundian necklace.» Gaston Roupnel, in his work entitled Burgundy (1936), spells the metaphor to evoke Vosne-Romanée, the "pearl of the middle", placed just between Dijon and Beaune (20 km from each side of the village). For the walker, Vosne is an ideal stopover in the heart of the "Côte d'Or" of wines, linking two other "pearls" between them: Nuits-Saint-Georges in the south and Vougeot in the north. The "Climats" from Burgundy at Vosne-Romanée. A "climat" is a term used in Burgundy to designate a vineyard that produces a specific type of wine. In Vosne-Romanée, the climats are divided into four qualitative categories: Burgundy regional appellations, then Vosne-Romanée Village, followed by Premiers Crus and finally Grands Crus. In Burgundy, plots of Grands Crus represent 1.5% of total production; What makes Vosne-Romanée famous is that of the 226 hectares of wine in the commune, Grands Crus total ... 72 hectares, which corresponds to 32% of production such as the Richebourg, Romanée, The Romanée-Conti, the Romanée-Saint-Vivant, the Task, the Grande Rue, and on the outskirts the Échezeaux and Grands-Échezeaux which are all Grands Crus. The 14 climates classified Premiers Crus, Beaumonts, Malconsorts, Suchots, etc. The wines of this prestigious estate are among the most expensive in the world, featuring the famous Romanée-Conti which only occurs at 6000 bottles per harvest. Thus, one of the special features of the Romanée-Conti estate is to sell its wine by assortment in wooden crates, where there is a single bottle of Romanée-Conti, variegated with other Grands Crus Previously cited. Vosne-Romanée's centers of interest The tasting and the visit of the cellar are among the best activities in Vosne-Romanée... But for the walker, other wealth is offered by this small village of a little more than 400 inhabitants. The Saint-Martin church contains elements classified as historical monuments: beautiful panels from the XVIIIth century, from the chapel room of the Cîteaux abbey, which were brought to Vosne by Dom Trouvé The last prior of Cîteaux), as well as a bell of 1740. There are many beautiful houses full of history: the castle, owned by the Liger-Belair family, not far from the church; The grapevine of the monks of Saint-Vivant; A gallery house on the rue Sainte-Barbe, called the "Romanesque house", from the beginning of the 16th century; An old hunting rendezvous of the Dukes of Burgundy; The house of Judes Legrand marshal of Napoleon's camp; The house of Etienne Camuzet, deputy of the Côte d'Or; The house of Bartholomew Found adviser of the King to the Parliament of Burgundy... The richness of the Vosne-Romanée comes from the Pinot Noir, a grape variety that gives the Burgundy wine its typicity and complexity. Pinot Noir is a red grape variety that does not adapt to any soil, and relatively demanding with climatic conditions: it needs a relatively cool and temperate climate like that of Burgundy to give the best of itself. The robe of the wines of Vosne-Romanée is red vermeil, and draws with age on ruby ​​or garnet. The wine is vinified and matured in oak barrels. It produces wines of great finesse, with sweet tannins and a vast aromatic palette, depending on its progress: red fruit (strawberry, raspberry, blackcurrant, cherry) You will find also vegetable nuances (fresh hay, light notes of undergrowth, mushroom) or animal (leather, game, meat) and notes of toasted bread or vanilla that vary according to the characteristics of the rearing in barrels.

Visit the cellars

Golfs around...
Hotels around...

                          

 

Lu 1464 fois

Les cookies nous permettent de vous offrir une meilleure expérience de navigation. Vous pouvez les désactiver mais dans ce cas, vous ne pourrez plus profiter pleinement des services que Golfrendezvous vous apporte, notamment les Offres. Cliquez simplement sur « j’accepte », votre voyage commence…