Visites, Monuments.... Picardie

Chantilly et ses environs

Chantilly vit au rythme de son château depuis plus de 4 siècles. Depuis Anne de Montmorency, au XVIe siècle, le sol de Chantilly fut foulé par les plus grands, qu'ils soient rois, princes, ducs, duchesses ou poètes. On y pratiquait la chasse à courre et on y donnait de grandes réceptions.

A voir

Le Château de Chantilly 
Ce château Renaissance, élevé au milieu des eaux, présente les appartements des princes de Condé (XVIIe et XVIIIe siècles). Son parc, créé au XVIe par le connétable Anne de Montmorency, a été dessiné par Le Nôtre. Une partie a été reconstruite en 1875 par le duc d'Aumale, fils du roi Louis-Philippe. Chantilly, avec son musée Condé, est le premier musée français de peintures anciennes après le Louvre. Vous pourrez y contempler par exemple Les Trois Grâces de Raphaël, Les Très Riches Heures du duc de Berry et Le Donneur de Sérénades de Watteau. Sa bibliothèque enfin, réunit une collection unique de manuscrits du Moyen-Age. Il est aussi réputé par son fameux musée vivant du cheval













La Cathédrale Notre-Dame de Senlis  
Marquée par quatre siècles de transformations, la cathédrale Notre-Dame de Senlis est un terrain majeur de l'évolution du style gothique. Construite en grande partie durant la seconde moitié du XIIè s. Après l'incendie de 1504, le transept est reconstruit par les chambiges, dans une profusion décorative propre au gothique flamboyant. Joyau de la sculpture du XIIè s., le portail ouest représente pour la première fois le triomphe de Marie. Après une longue et minutieuse restauration ces sculptures révèlent les couleurs d'origine.














Le Musée d'Art et d'Archéologie de Senlis
  
A partir de collections réunies dés le 19ème siècle, le musée d'art et d'archeologie a été installé au debut des années 1980 dans l'ancien palais épiscopal. Les caves voutées abritent un remarquable ensemble d'ex-voto, les vestiges d'un habitat gallo-romain et du rempart du 3ème siècle. Au rdc figurent les collections archéologiques, dont un socle en bronze dédié, en 48 après J.-C., à l'Empereur Claude. Une salle gothique renferme des sculptures et des objets liturgiques du moyen âge. A l'étage sont présentées des peintures du 17ème au 20ème s., avec deux pôles importants, l'un consacré à Thomas Couture, l'autre aux primitifs modernes autour de Séraphine de Senlis.

 











Le Musée Gallé-Juillet  
Située près de l'Oise et bordée par un jardin à la Française, le musée Gallé-Juillet un bel exemple du mode de vie de la bourgeoisie provinciale au XIXème siècle. La maison retrace en effet la vie d'une famille creilloise au XIXè. Elle présente une collection d'arts décoratifs remarquable constituée de meubles, d'objets d'art, de créramiques et de tableaux de qualité.













L'Abbatiale de Saint-Leu-d'Esserent  
Depuis 800 ans l'église St-Nicolas surplombe du haut de son promontoire rocheux, tel un château fort, la vallée de l'Oise. Cette église prieurale est l'un des rares édifices en France à être un chef d'oeuvre de l'art de transition. En effet, l'abbatiale fût construite à une époque charnière entre l'art Roman et l'art Gothique qu'elle entremêle à la perfection. Elle suit l'ordre de Cluny, et en porte l'empreinte, notamment le porche qui la précède. A noter, un exceptionnel retable représentant la vie de St Nicolas, ainsi qu'un remarquable gisant de Renaud de Boulogne, comte de Dammartin.













Le Musée de l'Abbaye Royale de Chaalis 

Depuis 800 ans l'église St-Nicolas surplombe du haut de son promontoire rocheux, tel un château fort, la vallée de l'Oise. Cette église prieurale est l'un des rares édifices en France à être un chef d'oeuvre de l'art de transition. En effet, elle fût construite à une époque charnière entre l'art Roman et l'art Gothique qu'elle entremêle à la perfection. Elle suit l'ordre de Cluny, et en porte l'empreinte, notamment le porche qui la précède. A noter, un exceptionnel retable représentant la vie de St Nicolas, ainsi qu'un remarquable gisant de Renaud de Boulogne, comte de Dammartin. 

 












Compiègne et ses environs

Au confluent de l’Aisne et de l’Oise, à la lisière de forêts majestueuses, Compiègne est au coeur du Pays compiégnois. Ville royale et impériale, théâtre d’événements majeurs de l’histoire de France, elle demeure une cité où il fait bon vivre, attentive à entretenir les souvenirs d’un riche passé. Son Palais Impérial, son Hôtel de Ville, ses églises et ses musées témoignent de mille ans d’existence.

A voir

Le Palais Impérial 
Palais impérial construit sous Louis XV, devenu résidence d'automne sous le Second Empire : - Appartements royaux et impériaux ; - Musée du Second Empire et musée de l'impératrice Eugénie ; - Musée national de la voiture du tourisme ; - Parc du Palais et son somptueux jardin à l'anglaise.
Musées du Palais Impérial














Le Musée Antoine Vivenel  

Installé dans un bel hôtel particulier de la fin du XVIIIe siècle, le musée Antoine Vivenel abrite de précieux témoignages des plus brillantes civilisations de l'Europe et de la longue histoire de Compiègne, résidence favorite des souverains français : exceptionnelle collection de vases grecs, peintures, sculptures et objets d'art du Moyen Ages au XIXe siècle.
Le musée Antoine Vivenel













L'hôtel de Ville 
Joyau de l'art gothique finissant, l'Hôtel de Ville fut construit de 1498 à 1530 et restauré à la fin du XIXè siècle. La statue équestre de Louis XII orne sa façade. Au sommet du beffroi qui renferme la "Bancloque", l'une des plus anciennes cloches communales de France, les 3 Picantins (Langlois, Lansquenet et Flandrin) rythment les heures de leurs maillets.











L'église Saint-Anoine  
Construite du XIIIè au XVIè siècle, elle possède une superbe façade gothique flamboyant ornée d'une rose et de balustrades ajourées, le chœur est de la même époque.

















Le Château de Pierrefonds  

Construit au XVème siècle par Louis d'Orléans, démantelé au XVIIème, puis recréé sur ordre de Napoléon III,le château de Pierrefonds est une géniale interprétation du Moyen Âge par l'architecte Viollet-le-Duc, qui y signe son oeuvre la plus magistrale.Il offre une visite inoubliable : un système défensif complet de château fort et un logis seigneurial abritant les appartements impériaux. A l'intérieur est présenté la collection Monduit et ses chefs d'oeuvres d'ornementation.

 












La Cité des Bateliers  
Découvrez la vie et les traditions peu connues des "gens de l'eau". Dans un cadre grandeur nature, la Cité des Bateliers est le premier espace scénographique vivant de la batellerie artisanale en 5 dimensions : la maison-musée, la péniche Freycinet, les kiosques sonores, la promenade sur les berges, et l'écluse en mouvement.

 

 









Beauvais et ses environs

Le Musée départemental de l'Oise 
Installé dans l’ancien Palais Épiscopal, le musée regroupe une riche collection de pierres et bois sculptés du Moyen-Âge, de céramiques du Beauvaisis, ainsi qu’un bel ensemble de peintures de la Renaissance au XXe s. Le XXe s. est particulièrement bien représenté par le mobilier Art Nouveau et les céramiques d’Auguste Delaherche.














La Maladrerie Saint Lazare 
Unique en son genre par la richesse de son bâti et la beauté de son jardin, la Maladrerie Saint-Lazare est un exemple remarquable en France de l'architecture hospitalière des XIIe et XIIIe siècles. Les visiteurs peuvent ainsi flâner au grès de leurs envies et des allées, et découvrir la chapelle romane, les carrés du jardin d'inspiration médiévale, la grange et sa magnifique charpente de chêne.














La Cathédrale Saint Pierre 
Attenante à la Basse-OEuvre, vestige de la cathédrale de l’an 1000, la Cathédrale Saint-Pierre de Beauvais domine la vallée du Thérain par ses proportions prodigieuses. De nombreux aléas lors de sa construction, dont la chute de la flèche au XVIe s. quatre ans seulement après son élévation, ont laissé l’édifice sans nef. Mais son choeur gothique du XIIIe s., tel une cage de verre haute de 48 m sous voûte, représente à lui seul la sublimation de la pensée gothique, et en fait le choeur gothique le plus haut du monde.
Au sein de la cathédrale, la célèbre horloge astronomique de Beauvais renferme un mécanisme composé de 90 000 pièces et de 68 automates. Imposante du haut de ses 12 mètres, ce chef d’oeuvre du XIXe siècle présente dans ses cadrans des informations sur les saisons, les éclipses, etc... Autre chef d’oeuvre de la cathédrale, l’horloge médiévale du XIVe s., l’une des plus anciennes horloges à carillon encore en fonctionnement.

 










Le Château de Boury-en-Vexin 
Château meublé du XVIIème siècle édifié sur les plans de Mansart (Monument Historique privé). Cuisine d'époque et jardin à la française. Pur exemple de l'architecture classique à l'apogée du XVIIème siècle.
Château de Boury-en-Vexin

 












L'Abbaye de Marquemont  
L'abbaye de Marquemont domine toute la vallée de la Troësne et plaine qui s'étend vers le nord.Son clocher-tour de pierre blanche, coiffé d'un toit de tuiles roses, s'aperçoit à des kilomètres. Du côté de l'entrée, au dessus du portail, une fenêtre aveuglée date également du XIème siècle. Elle s'orne d'une arcature à dents de loup dont chaque extrémité s'achève par une tête grimaçante dessinée dans la pierre.

 












Musée de l'Aviation 
Une exposition de 600 m2 propose de nombreux documents, affaires personnelles d'aviateurs, 1000pièces d'avions, des maquettes… sans oublier trois avions, une DCA anglaise
Musée de l'Aviation

 












L'abbatiale de Saint-Germer-de-Fly 
Abbaye bénédictine fondée en 661. L'église abbatiale est un remarquable exemple de transition de style roman-ogival, sa Sainte-Chapelle située dans le prolongement de l'église abbatiale est en pur gothique de style rayonnant, c'est la réplique de la Sainte-Chapelle de Paris construite par Saint-Louis. La Sainte Chapelle au chevet de l'abbatiale est la réplique de la Sainte Chapelle de Paris  

 












Baie de Somme

Le Village de Saint-Riquier 
Situé à quelques kilomètres d'Abbeville et à proximité des sites touristiques de la Baie de Somme et de la côte d'Opale, Saint-Riquier est un des sites les plus prestigieux et les plus intéressants du département de la Somme, tant l'histoire et l'architecture s'y mêlent intimement.
Petite bourgade de 1200 habitants, Saint-Riquier est un village attrayant marqué par l'imposante présence de son Abbatiale du XIIIe-XVIe siècles de style gothique flamboyant, de son Abbaye restaurée du XIXe siècle, de son Beffroi du XVIe siècle., de son Hospice avec l'élégante chapelle du XVIIIe siècle et les sculptures de Pfaffenhoffen, de la maison Napoléon et de la prison Jeanne d'Arc.
http://perso.orange.fr/off.tourisme.saint.riquier/

 










L'Abbaye de Valloires  

Entourée de bois, de vergers et de jardins, dans un site solitaire du val d'Authie, telle une blanche colombe nichée, l'abbaye de Valloires offre un rare et bel exemple de l'architecture du 18e s., étonnant témoin, pour le moins curieux, dans cette région et le plus parfait exemple de cette architecture dans la France entière.
Abbaye des valloires